L'ECOLE DE MUSIQUE TRADITIONNELLE

La formation de musiciens traditionnels a toujours été l'objectif de BAS 56.

Dès les années 60 des stages annuels sont mis en place grâce à des bénévoles montrant leur savoir-faire. L'engouement pour la musique de bagad dépassa bientôt les capacités de bénévolat au sein de ces groupes. Ils demandèrent alors à BAS 56 la création de postes d'enseignants professionnels. En 1994 Rodolphe Gy est donc embauché en CES (Contrat Emploi Solidarité) pour expérimenter cette école de musique associative.

Grâce à l'investissement des bagadoù et à un nouveau financement public, 3 emplois à temps plein (bombarde, cornemuse et batterie) furent créés à la rentrée de septembre 1998.
Profitant de cette formation, des groupes se créent sur tout le département (Malestroit, Port-Louis, Belle-Ile, Hennebont, Theix, Baden, Locminé, Ploemeur) et d'autres étoffent leurs effectifs grâce à la création de bagadig.